Initiative Zéro Palu : les entreprises engagées pour l’élimination du paludisme au Bénin

164

L’éradication du paludisme reste une urgence qui n’est plus seulement l’affaire des gouvernants en Afrique. Conscient de l’enjeu, le secteur privé s’est engagé aux côtés de Speak Up Africa depuis 2020 grâce à l’initiative ‹‹ Zéro Palu ! Les entreprises s’engagent ››. Depuis trois ans, le Bénin a connu des avancées remarquables. Lesquelles avancées Speak Up Africa a présenté le vendredi 15 mars 2024 au Réseau des Médias Africains pour la Promotion de la Santé et de l’Environnement (Remapsen Bénin).

Dans le monde, le paludisme tue un enfant chaque minute. Plus de 90% des décès dus au paludisme se produisent en Afrique subsaharienne. Au Bénin, le paludisme représente la première cause de consultation, d’hospitalisation et de décès chez les enfants de moins de 5 ans et les femmes enceintes. Afin de lutter objectivement contre ce mal au Bénin, le secteur privé a été mobilisé grâce à l’initiative ‹‹ Zéro Palu ! Les entreprises s’engagent ››, lancée le 17 novembre 2020.

Une campagne qui, à ce jour a connu des ‹‹ avancées notables ››, a précisé Franz Okey, Coordonnateur national de Speak Up Africa. À juste titre, félicite t-il l’engagement du Bénin à travers son gouvernement, à éliminer le mal. Mieux, il salue la détermination et la promptitude de la cinquantaine d’entreprises béninoises dont le groupe Ecobank à travers sa Fondation qui ont pris l’initiative à bras le corps. Grâce à leur participation active, l’initiative Zéro Palu porte déjà ses fruits, fait savoir Franz Okey.

LIRE AUSSI Remapsen Bénin : atelier de restitution du premier forum régional des médias sur la santé infantile, la vaccination et la nutrition

Il en veut pour preuves : l’augmentation du budget national de lutte contre le paludisme qui est passé de 1 milliards en 2022 à 2 milliards 500 millions en 2023, puis 3 milliards en 2024 et la mise en place du fonds Zéro Palu par arrêté ministériel en 2023. Il a également reconnu et félicité l’engagement sans failles des trois Champions choisis dans le cadre de l’initiative  »Zéro Palu ! Les entreprises s’engagent ». Ceci s’inscrit dans les nombreuses stratégies mises en place pour atteindre les objectifs.

Franz Okey

On note entre autres les plaidoyers à l’endroit du pouvoir public et des entreprises pour la mobilisation de ressources, la signature de partenariat tripartite entre le Pnlp, le ministère de la santé, et Speak Up Africa ; le ciblage conjoint des entreprises clientes d’Ecobank ; le développement d’un plan national de plaidoyer pour la lutte contre le paludisme ; le soutien aux initiatives des entreprises allant dans le sens de la sensibilisation de leur personnel.

Zéro Palu, un idéal

Au regard de ces avancés, le coordonnateur national de Speak Up Africa croit fermement que l’élimination du paludisme n’est pas impossible. « Zéro Palu au Bénin est bien possible. Nous y croyons. Au-delà d’un slogan, c’est un idéal que nous devons tous ensemble atteindre ››, a confié Franz Okey. C’est d’ailleurs pourquoi Speak Up Africa travaille à accompagner les efforts du gouvernement du Bénin, à travers le Ministère de la santé, pour que d’ici 2030, Zéro Palu soit une réalité, a-t-il ajouté.

Michaël Tchokpodo & Franz Okey

Faut-il le rappeler, cet échange avec les professionnels des médias s’inscrit dans le cadre du ‹‹ Rendez-vous du Remapsen ››. Il a permis aux membres de s’imprégner suffisamment des efforts déployés pour l’élimination du paludisme au Bénin en général et surtout les avancées de l’initiative ‹‹ Zéro Palu ! Les entreprises s’engagent ››.

Vue des participants

À l’occasion, Michaël Tchokpodo le coordonnateur national de Remapsen a remercié Speak Up Africa notamment Franz Okey pour ce cadre d’échange. Il a réaffirmé l’engagement de Remapsen à accompagner davantage Speak Up dans le cadre du projet Zéro Palu pour le bonheur de la population béninoise.

Arsène AZIZAHO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici