Uac : les journées de l’étudiant béninois officiellement lancées

511

L’amphithéatre Etisalat de l’université d’Abomey-Calavi a servi de cadre, mercredi 28 février 2024, à la cérémonie officielle de lancement des Journées de l’Étudiant Béninois (JEB). La cérémonie ayant connu la présence du président de la Fédération nationale des étudiants du Bénin (Fneb), Véritas Koudogbo, et des responsables des bureaux d’union d’entités, a permis de mettre en lumière les différentes activités devant marquer ces journées récréatives.

Du 28 février au 2 mars 2024, l’étudiant béninois sera célébré avec faste. C’est une initiative de la Fédération nationale des étudiants du Bénin (Fneb) qui s’inscrit dans le cadre de l’édition 2024 des Journées de l’Etudiant du Bénin (JEB). L’initiative vise à créer une atmosphère de détente et de convivialité au sein des étudiants. Entre autre activités prévues : Conférence débat ; finale de football ; la nuit de l’excellence couplée d’un diner de gala et un géant concert. Il faut signaler que la conférence débat et la finale de football ont lieu hier, la nuit de l’excellence quant à elle, a lieu le vendredi 1er mars. Une première dans l’histoire des universités publiques du Bénin où les majors de chaque entité (plus d’une centaine d’étudiants) seront célébrés. Ladite nuit de l’excellence sera couplée avec un dîner de gala. Le samedi 02 mars est réservé pour un concert à l’endroit des étudiants où l’artiste Vano Baby sera présent.

A la faveur de la cérémonie officielle de lancement des hostilités tenue ce 28 février, la conférence débat a été animée sous le thème : « L’étudiant béninois face aux défis de l’insertion professionnelle et entrepreneuriale à l’ère du numérique ». Le choix de ce thème parce que selon le président du comité d’organisation, il est impératif que les étudiants soient préparés à relever les défis numériques et technologiques avec détermination et ingéniosité. La finalité étant de créer « un environnement propice à l’épanouissement et à la réussite des étudiants en les soutenants dans les aspirations professionnelles et entrepreneuriales qui sont les leurs.»

Dans son allocution, le président Fneb, Véritas Koudogbo a fait remarquer les nombreuses difficultés qui jalonnent la vie des étudiants. Parmi elles, figurent en première ligne, la question de l’insertion professionnelle. C’est l’un des casse-tête auxquel les étudiants font face, a-t-il martelé. Et pour cela, les étudiants doivent se mettre au pas avec le numérique.

Les étudiants présents à la cérémonie de lancement des JEB

Cet avis du premier responsable des étudiants du Bénin est aussi celui du communicateur du jour, Ansbert Abalot , promoteur du centre numérique international du Bénin. Dans son exposé qui a porté sur le thème office de la cérémonie de lancement du JEB, l’ingénieur des systèmes d’information a expliqué de long en large la nécessité pour les étudiants de se frayer un chemin avec le numérique. Selon cet expert en intelligence artificielle, « le numérique est là pour nous sauver ». Sauver l’étudiant en fin de cursus, du chômage et par ricochet, du vice. Puisque, a-t-il défendu, « les vices de la société sont créés par le chômage ».

Et comme pour donner le ton, des bourses de formation ont été offerts aux étudiants présents, à l’effet de leur initiation aux métiers du numérique.

Ignace TOSSOU

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici