Uac – Yid : les étudiants outillés sur la masculinité positive

757

La cour de l’infirmerie de l’Uac a servi de cadre à une séance d’échanges avec les jeunes étudiants ce jeudi premier février 2024. Laquelle causerie initiée par Youth initiative for développement en abrégé (Yid) a pour objectif d’informer et de sensibiliser les jeunes étudiants sur la notion de masculinité positive et son influence sur la promotion de l’égalité des sexes.

La masculinité positive et la promotion de l’égalité des sexes sont deux notions qui visent à dépasser les stéréotypes traditionnels et à encourager des comportements égalitaires favorisant une société inclusive où les individus sont libres d’être eux-mêmes, indépendamment de leur genre. C’est fort de cela, que Youth initiative for developpement (Yid) a initié une causerie éducative à l’université d’Abomey-Calavi conduite par Amplias Aladassivo, Point Focal de Yid et Conseiller en DSSR.

Les participants

De façon spécifique, cette causerie visait à contribuer à la réduction des formes de violence envers les femmes et à permettre aux participants de comprendre la notion d’égalité des sexes. Daniel Attadedji, membre de YID, explique : « cette initiative a pour but d’encourager nos frères étudiants adhérant à la masculinité positive à se développer en tant qu’individus complets et à établir des relations saines et respectueuses avec les autres ».

Les participants à cette séance repartent satisfaits. C’est le cas de Richard Abagame qui confie : « cette causerie m’a permis d’enrichir une fois encore ma perspective sur des sujets tels que l’égalité, le genre, et l’équité entre filles et garçons », fait-il savoir.

Faut-il le signaler, Youth Initiative for Développement (YID) est une organisation à but lucratif qui vise à promouvoir le développement durable et à améliorer la qualité de vie des jeunes. L’organisation travaille en particulier pour sensibiliser les jeunes aux enjeux sociaux et aux défis qui les entourent, y compris la promotion de l’égalité des sexes et la prévention de la violence basée sur le genre.

Stanislas ALIHOUENOU

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici