Uac : le recteur siffle la fin du stationnement des conducteurs de taxi-moto et de mini-bus le long de la clôture

665

Le Recteur de l’université d’Abomey-Calavi, Felicien AVLESSI à travers un communiqué en date du 23 novembre, a notifié aux conducteurs de taxi-moto et de mini-bus de transport en commun une interdiction formelle de stationner le long de la clôture du campus universitaire. Cette mesure a été prise suite à l’observation d’un encombrement régulier au niveau de l’entrée secondaire du campus depuis la fermeture temporaire de l’entrée principale.

En effet, depuis que l’entrée principale du Campus universitaire d’Abomey-Calavi est temporairement fermée, les conducteurs de taxi-moto et de mini-bus de transport en commun, communément appelés « Tokpa-Tokpa », se sont installés de manière anarchique le long de la route nationale inter-états 2 (RNIE2), obstruant ainsi la voie tout en appelant à criée les potentiels passagers.

Cette situation, non seulement provoque des embouteillages mais également présente un véritable danger en termes d’accident de la circulation. Face à cette confusion, le Recteur a décidé d’agir en interdisant strictement aux conducteurs de taxi-moto et de mini-bus de stationner le long de la clôture du campus universitaire depuis le début de celle-ci, en provenance d’Abomey-Calavi, jusqu’à la limite finale de l’entrée principale actuellement fermée.

Le Recteur a travers sa note met en garde les contrevenants, précisant qu’ils seront immédiatement interpelés pour répondre de leurs actes. Cette mesure vise à rétablir l’ordre et la sécurité sur la RNIE2 et ses alentours. Il appelle ainsi à un sens de civisme et de respect des règles de tous les conducteurs concernés.

Cette décision du Recteur est saluée par bon nombre d’étudiants, de riverains et de personnes qui fréquentent quotidiennement cet axe routier. Et pour cause, l’encombrement permanent et le comportement anarchique des conducteurs de taxi-moto et de mini-bus de transport en commun causent bien souvent des retards et des désagréments pour les usagers de la route.

Il est à espérer que cette interdiction sera respectée par tous les conducteurs concernés afin de garantir une meilleure fluidité de la circulation et de prévenir tout risque d’accident.

Maphine DAHOUTO & Meuris DANSOU

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici