Uac – GED : les étudiantes sensibilisées sur le rôle et les comportements de la femme au foyer et en société

253

Le Groupement des étudiantes pour le développement (GED) a organisé le mercredi 08 mars 2023 dans la salle 1 du restaurant Bid, une conférence aux étudiants de l’Université d’Abomey-calavi. C’était à l’occasion de la célébration de la Journée internationale des droits de la femme.

« Rôle de la jeunesse féminine pour le développement dans la société » et « Comportements de la femme dans le foyer et dans la société ». Ces sur ces deux communications respectivement animées par Anicette Bada et Aurore Dossou-yovo que les participants, en majorité des étudiantes ont été outillés. Selon Amidath Badarou, directrice du GED, le choix de ces thématiques provient d’un constat au sein de la jeunesse, féminine notamment. « Aujourd’hui, la femme a un rôle crucial à jouer dans la société. Dans nos marchés aujourd’hui, vous verrez plus de femmes que d’hommes ! Et nous connaissons tous le pouvoir économique de nos marchés. Nous voulons donc appeler nos jeunes sœurs à prendre conscience de ce qu’elles ont un rôle à jouer dans la société et dans le foyer pour le développement de notre pays », a martelé la présidente du GED.

Photo de famille

Au cours des différentes communications, les panelistes ont rappelé que la journée du 08 mars a été initiée pour être une journée de réflexion où la femme analyse la situation de la femme en terme de respect des droits humains. Puis, elle agit pour changer la donne. Pour Anicette Bada Labintan, chef d’entreprise, le premier rôle de la femme, est l’éducation. « Si nous voyons un certain nombre de cas dans la société, c’est d’une part la faute aux femmes » a justifié l’actrice politique. En plus, la culture de la paix et l’entrepreneuriat figurent parmi les rôles de la femme, d’après la communicatrice. Au sujet de l’entrepreneuriat, elle précise qu’ « au delà de tout, l’entrepreneuriat est un engagement, une volonté de se développer soi-même pour développer les autres ».

Vue partielle des participants

De son côté, Coach Aurore Dossou-yovo a décrypté quelques comportements de la femme au foyer et son image dans la société. Pour elle, la femme doit se rappeller son origine et son identité. En cela, « la jeune femme doit représenter une image positive de sa famille. Elle doit démontrer les valeurs qu’elle a reçues chez ses parents », conseille celle qui totalise bientôt 20 ans de mariage. La Coach a fait savoir, de par son expérience, comment la femme doit fait varier sa casquette de femme mère et de femme leader. « Beaucoup de femme ont perdu leur foyer parce-qu’elles veulent travailler. Alors qu’en réalité cela ne devrait pas être le cas ». Les mésententes surviennent quand le mari n’a plus confiance en sa femme. Face à ce problème, Coach Aurore suggère de distinguer l’équilibre entre le foyer et ses occupations professionnelles. « La femme doit être une femme de caractère qui ne passe pas de lit en lit », a t-elle notifié.

Vue partielle des participants

La conférence s’est déroulée avec le soutien de plusieurs personnalités du monde universitaire comme l’ancienne directrice du Cous-ac, Habib Ahandéssi président d’honneur de l’ONG « La voix des étudiants », le Groupe Entrepreneuriat etc. On note la présence d’une délégation de l’Union nationale des étudiants du Bénin (Uneb) et de ses institutions spécialisées ; de même des défenseurs des droits de la femme comme Nadia Okoumassoun, la présidente de l’ONG « La Voix des étudiants ».

Match de handball

A noter que les participantes sont parties satisfaites des différentes communications. Ladite célébration a connu son épilogue par un match de handball sur le terrain de handball de l’université d’Abomey-Calavi. Aussi ont-elles pris part à différents jeux de loisirs.

Ignace TOSSOU & Léandre HOUAN

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici