Dysfonctionnement érectile : 60% des hommes atteints, leurs femmes affligées

667

Le dysfonctionnement érectile fait souffrir plus d’une moitié des Béninois au point que des vies de couple se fragilisent, en l’occurrence, celles des jeunes. Alors, face à la honte et surtout les afflictions qu’essuient les femmes lors des intimités sexuelles, il paraît nécessaire d’essayer des précautions et remèdes efficients pour se passer de la “panne technique” au lit.

Le dysfonctionnement érectile renvoie à l’incapacité de l’homme d’obtenir et de maintenir une érection rigide lui permettant d’avoir un acte sexuel satisfaisant avec sa partenaire. Les hommes qui en souffrent n’aiment pas en parler. Car, pour eux, en parler révélerait leur faiblesse d’homme incapable de tenir bon au lit. Ils préfèrent garder leur mal en secret pour ne pas s’attirer volontiers les moqueries gratuites. Pourtant, malgré le caractère tabou que revêt cette maladie “honteuse”, le nombre d’hommes, adultes comme jeunes, régulièrement victimes de cette “panne technique” au lit est bien alarmant. Que ce soit une petite panne ou un réel problème de santé sexuelle, en moyenne, six Béninois sur dix (6/10) souffrent du dysfonctionnement érectile, selon le médecin Magloire Yevi. « Au Bénin, six hommes sur dix en souffrent », confie-t-il. C’est dire donc que 60% des Béninois souffrent de ce mal et se gardent d’en faire une publicité. « C’est un mal que les hommes cachent beaucoup et n’aiment pas en parler. Ils se réservent même de vous en parler », remarque Nathalie Tossou, une commerçante à Cotonou. Les causes à l’origine de ce dysfonctionnement sont multiples. Selon Magloire Yevi, spécialiste en urologie, la prolifération des cas de dysfonctionnement érectile est due majoritairement à des problèmes d’ordre psychologique chez les personnes souffrantes. « Le stress est la cause la plus en vue. Sur dix cas de dysfonctionnement, neuf sont psychologiques », explique le docteur. Il ajoute que cette panne survient lorsqu’il y a généralement des conflits intra conjugaux entre partenaires, dans la famille, service ou entourage. Des explications qui portent à croire que ces facteurs régénèrent un stress qui ne permet pas un vrai influx nerveux pour débloquer les vaisseaux et favoriser une bonne érection. Hormis les causes psychologiques, le mauvais fonctionnement de l’organisme génital masculin provient également des causes organiques, selon l’urologue. Il renseigne à cet effet que les causes organiques se rapportent souvent à des problèmes au niveau des testicules ou à une tumeur du cerveau si ce n’est pas un problème neurologique. Il indique d’ailleurs que les maladies du cœur, le diabète voire le micro pénis, une malformation du pénis, en sont tout aussi des causes qualifiées d’une panne érectile qui ne contente souvent pas les femmes.

Ressentis des femmes face à une panne érectile

Pour la plupart du temps, le dysfonctionnement érectile engendre des problèmes d’anxiété, de honte, de culpabilité ou de la baisse de l’estime de soi chez les hommes. Mais derrière leur panne érectile lors des séances de jambes en l’air, se cachent l’insatisfaction et même la frustration des femmes chaudes. Ayant requis l’anonymat, une commerçante rencontrée à Ouidah se désole : « après les préliminaires, maintenant que monsieur est en vous, au plus 2 à 3 minutes déjà, le jeu prend fin. Monsieur est déjà à terme. Moi, je me sens très frustrée et énervée. Car, face à ce problème chez les hommes, la femme n’arrive même pas à atteindre l’orgasme avant que l’homme ne jette l’éponge. Nous ne sommes quand même pas des coqs et poules ». Partagées entre honte et frustration, plusieurs femmes rencontrées avouent avoir connu le sevrage de leur appétit sexuel en pleins ébats avec leur partenaire. Mais elles rapportent avoir pris leur mal en patience, sans pour autant savoir comment aider à améliorer la performence de leurs conjoints.

Des précautions et remèdes utiles

Face à la panique et douleur des hommes atteints du mal, il existe bien des astuces pour y remédier. Docteur Magloire Yevi déconseille l’assiduité des rapports sexuels et préconise : « D’abord, il faut éviter d’aller au sexe à tout moment, vous n’êtes pas des robots ; ensuite éviter de manger trop sucré et trop salé ; éviter de manger gras et faire beaucoup de sport. Il faut absolument éviter l’usage des boissons alcoolisés, le tabac, l’usage des excitants ou des produits aphrodisiaques. Enfin, il faut éviter l’excès dans la consommation de l’huile ». De même, au-delà des traitements médicaux contre les dysfonctionnements érectiles, un régime alimentaire adapté est recommandé à un homme pour une meilleure santé sexuelle. Godwin Laworou, docteur en naturothérapeutique, recommande les aliments à prioriser : « Il y a l’ail, essayez d’en prendre environ cinq filets crus à jeun le matin, et le soir après le dîner. Aussi, prenez de la banane quel que soit le genre, que ce soit le plantain ou tout ce que vous connaissez. En dehors de cela, il y a aussi la datte que vous pourrez prendre, au moins quatre par jour. L’autre chose, ce sont les clous de girofle qui sont un véritable antibiotique et très fort : prenez sa décoction tiède. Consommez assez de fruits, surtout les fruits à eau. Et évitez au maximum la consommation des viandes rouges ». Vu que le dysfonctionnement érectile reste pour l’homme et pour beaucoup de couples un véritable casse-tête, les spécialistes de la santé sexuelle suggèrent que le problème soit partagé et discuté au sein des couples. Consulter un médecin dès que les symptômes de cette maladie surgissent ne serait pas de trop.

Wilfried Judicaël DJEHLI, in parution n° 217 de décembre 2022

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici